#5 – Peu importe, va mieux

Peu importe, va mieux

« Proverbes de Salomon, fils de David, roi d’Israël, Pour connaître la sagesse et l’instruction, … »

La Bible, Proverbes 1: 1-2 (LSG)

Le message central du livre des Proverbes est que la sagesse est une chose apprise. Le deuxième verset des Proverbes dit que le but du livre est la sagesse et l’instruction. Le mot hébreux pour «instruction» est « Musar », et cela signifie apprendre et développer des compétences grâce à un entraînement discipliné. Comme nous le verrons, cela peut même signifier apprendre à travers des instructions douloureuses. Cela signifie être placé sous le leadership d’un autre, dans le but d’être formé à la sagesse.

« Musar » signifie apprendre à être discipliné. Il s’agit de devenir de plus en plus sage et habile chaque jour en apprenant à appliquer systématiquement les principes de Dieu à votre vie.

C’est le processus par lequel la sagesse (« Hokma ») est acquise. L’inverse est d’être impulsé par défaut, ce qui est l’absence de discipline.

Le processus discipliné d’instruction et de formation doit être pleinement adopté pour que la sagesse des Proverbes puisse vous être utile. Pour être sage et vivre habilement (« Hokma »), vous devez apprendre et être entraîné (« Musar »).

« Retiens l’instruction, ne t’en dessaisis pas ; Garde-la, car elle est ta vie. »

La Bible, Proverbes 4:13

« Écoute, mon fils, l’instruction (« Musar ») de ton père, Et ne rejette pas l’enseignement de ta mère. »

La Bible, Proverbes 1:8

« Préférez mes instructions à l’argent, Et la science à l’or le plus précieux ; Car la sagesse vaut mieux que les perles, Elle a plus de valeur que tous les objets de prix. »

La Bible, Proverbes 8:10-11

« C’est du fruit de sa bouche que l’homme rassasie son corps, C’est du produit de ses lèvres qu’il se rassasie. »

La Bible, Proverbes 18:20

Ignorer, ou rejeter « Musar », est une folie du plus haut ordre et les conséquences peuvent être dévastatrices. Le grand prophète Jérémie a déploré que le peuple d’Israël ait rejeté « Musar » et qu’il en ait souffert.

« Éternel, tes yeux n’aperçoivent-ils pas la vérité ? Tu les frappes, et ils ne sentent rien ; Tu les consumes, et ils ne veulent pas recevoir instruction (« Musar ») ; Ils prennent un visage plus dur que le roc, Ils refusent de se convertir. »

La Bible, Jérémie 5:3

Mon objectif, en tant que Visionnaire d’ACP, est d’aider les Croyants à s’améliorer grâce au processus discipliné quotidien, visant à développer les compétences comportementales. En d’autres termes, le Saint-Esprit nous aide à s’intégrer dans la vie que Dieu veut pour nous tous.

Un message que je communique constamment au peuple de Dieu est le suivant :

« Peu importe, améliorez-vous. »

Peu importe la situation, votre responsabilité est d’améliorer la façon dont vous réagissez. Sois meilleur aujourd’hui que tu ne l’étais hier ; sois meilleur demain que tu ne l’es aujourd’hui.

La communauté chrétienne doit adopter la mentalité suivante : « Peu importe, améliorez-vous ». Nous devons adopter pleinement « Musar ». Il est temps que le peuple de Dieu se réveille et reconnaisse qu’être sauvé n’est pas la même chose qu’être entraîné. La communauté chrétienne a été terriblement négligente dans le développement des compétences. Nous avons mal compris la nature de la grâce, et avons souvent agi sous l’idée erronée que le Seigneur nous donnerait magiquement la sagesse et la maturité.

Nous sommes appelés à répondre à Dieu avec foi, et à faire le travail nécessaire à la croissance spirituelle et au développement des compétences. C’est le sens même et le but de « Musar ». En réponse à la grâce de Dieu dans notre vie, nous devons marcher dans l’Esprit, faire preuve d’autodiscipline, et travailler à l’apprentissage de la sagesse.

« Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, »

La Bible, Tite 2:11-12

La vie chrétienne mûre n’est pas donnée ; mais apprise. Elle est développée par la discipline. Nous ne sommes pas surnaturellement imprégnés de maturité spirituelle lorsque nous sommes sauvés. La croissance spirituelle et la maturité sont plutôt un processus disciplinaire qui requiert tous nos efforts.

Dans le même temps, le processus est dynamisé et renforcé par l’Esprit de Dieu. Comme dans tout processus, cela prend du temps. Nous ne devons pas rester bloqués sur le salut.

De plus, c’est une grave erreur de ne reléguer cette formation qu’aux choses dites « spirituelles ». La sagesse de Dieu nous enseigne à être disciplinés et habiles dans notre travail. Les chrétiens formés par « Musar » seront très doués pour s’acquitter de leurs tâches et responsabilités liées au travail, qu’ils soient sur le terrain, en forêt, dans une usine, dans la camaraderie ou en famille.

« Je prie que tu travailles dur pour acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour faire le travail avec excellence. »

Rev. Dr. Alex OUAMONGUENE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *