#13 – Personnage à deux tranchants

Personnage à deux tranchants

« Quand il n’y a plus de révélation divine, le peuple se laisse aller. Heureux celui qui obéit à la Loi de Dieu ! »

La Bible, Proverbes 29:18 (Semeur)

« Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »

La Bible, Romains 12:1-2 (LSG)

C.S. Lewis a affirmé que la foi chrétienne est très distincte parmi les religions et les conceptions du monde, en ce sens que le christianisme est à la fois « l’affirmation du monde » et le « reniement du monde ». Lewis a décrit cela comme un « personnage à deux tranchants », façonné par les deux doctrines de la création, et de la chute.

En tant que disciple du Christ, j’affirme la bonté du monde tel que Dieu l’a créé et a voulu qu’il soit. En même temps, je rejette ce que le monde est devenu à la suite de la corruption provoquée par la chute. Il est essentiel que la communauté chrétienne du XXIème siècle embrasse pleinement ce personnage à double tranchant. Nous devons à tout prix éviter de mettre l’accent sur un élément du double caractère au détriment de l’autre. Nous ne devons pas rejeter et nier le monde au point de perdre de vue le bien de la création telle que Dieu l’a voulue. De même, nous ne devons pas nous engager si profondément avec le monde que nous participons à sa rupture et à sa corruption.

Le Royaume de Dieu a créé le monde. Le royaume de Satan l’a corrompu.

La vérité est que le Royaume et l’autorité de Jésus ont été puissamment démontrés lors de la création du monde, et ils le seront, bientôt, encore bien plus puissamment lors du rachat du monde. En revanche, Satan avait montré la nature de son royaume en corrompant le monde. Jésus est le Seigneur de la création et de la rédemption. Le diable est le dieu de la corruption. Le Royaume de Jésus crée, rachète et donne la vie. Le royaume du diable corrompt, déforme et apporte la mort. La bonne nouvelle est que le Royaume de Jésus a vaincu le royaume du malin.

« Maintenant a lieu le jugement de ce monde; maintenant le prince de ce monde sera jeté dehors. »

La Bible, Jean 12:31 (LSG)

« Il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume de son Fils bien-aimé, en qui nous sommes rachetés, pardonnés de nos péchés. »

La Bible, Colossiens 1: 13-14 (Segond 21)

Mes frères et sœurs, cela va au cœur de notre mission dans le monde entier. Le Christ nous appelle à Lui, nous rachète, puis commence le processus de transformation. L’Évangile devrait transformer notre vision du travail, ainsi que pourquoi et comment nous travaillons. L’Évangile devrait aussi nous envoyer dans les centres culturels. L’Évangile ne nous appelle pas à nous tenir à la périphérie et à protester comme beaucoup le font aujourd’hui en France. Il ne nous appelle pas non plus à imiter la culture. Nous sommes des agents du changement, mais nous devons gagner le droit, grâce à notre compétence, pour pousser au changement.

De plus, et c’est là le problème le plus important, la vision que le Seigneur nous a montrée est que l’Église devrait avoir une stratégie pour influer sur les institutions qui façonnent la culture, et ainsi les transformer. L’influence chrétienne sur la culture ne découle pas principalement du dessein humain (bien que des desseins humains soient impliqués), mais de l’utilisation surnaturelle par Dieu des chrétiens obéissants et efficaces dans leurs positions de gestion publique dans tous les domaines de la culture. Si en France, et ailleurs dans le monde – comme notre vision et mission le disent – nous ne formons pas des chrétiens obéissants et efficaces, capables de pénétrer et d’influencer les institutions qui façonnent la culture, il n’y aura pas de transformation durable.

À l’heure actuelle, les laïcs forment et développent les personnes qui dirigent les institutions qui façonnent notre société. En conséquence, les institutions promeuvent des choses laïques. En attendant que cela change, la culture Française est déjà, et sera, dominée par la laïcité, et l’Église sera reléguée en marge de la culture. Je prie que vous, les peuples de Dieu, sachiez qu’il est temps que l’Église construise et développe des personnes qui influenceront et dirigeront les institutions qui façonnent notre société.

« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. »

Éphésiens 2: 8-10 (LSG)

Faites confiance à Dieu, et faites le travail pour lequel il vous a créé. Je crois bien que cela va se faire si, et seulement si, nous avons tous l’attitude que le Seigneur nous demande.

Soyez tous bénis, et bonne semaine.

Rev. Dr. Alex OUAMONGUENE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *